C’est décidé!

A la fin de mon précédent article, je proposais une analogie entre se mettre au travail (psychique) et retrousser les manches. C’est-à-dire se mettre à parler! Oui, mais à qui? Entreprendre un travail n’est pas un saut dans le vide, saut à l’élastique, saut en parachute… C’est plutôt un pas vers soi-même, avec un filet de sécurité assuré par le psychothérapeute. C’est aller à sa propre rencontre, pour se connaître, se comprendre, se libérer de mécanismes générateurs de souffrance. D’ailleurs, je présente souvent l’espace-temps de la séance comme étant d’abord un rendez-vous intime avec soi-même.